Rome et la cité du Vatican

Rome et la Cité du Vatican

Rome, dans le Latium

Avril 2009. Trois jours à Rome pour pas cher, merci EasyJet! L'avion gigote un peu à l'atterrissage, bousculé par des vents violents qui annoncent à coup sûr un orage. A l'aéroport Ciampino, nous prenons la navette (bus) pour la gare Termini. L'hôtel se trouve à proximité, ce qui est très pratique. Nous passons la fin d'après-midi à nous promener dans le quartier de la gare, et mon premier geste consistera à acheter un parapluie à un vendeur à la sauvette, car il pleut vraiment beaucoup. Ah l'Italie et son soleil!!

Le lendemain, la météo ne s'est pas arrangée. Au programme, la visite de la basilique St Pierre au Vatican. Nous avions tenté de la visiter en 2005, mais nous avions été refoulés car nous avions les bras et les jambes pas assez couverts. Le Vatican (Stato della Città del Vaticano) est un état enclavé dans Rome, le plus petit état du monde, créé le 11 février 1929 aux termes des accords du Latran, signés par l'Italie représentée par Mussolini et par le Saint-Siège représenté par le cardinal Gasparri. L'État du Vatican est une monarchie absolue, de droit divin et élective dirigée par l'évêque de Rome, c'est-à-dire le pape. Celui-ci y exerce souverainement le triple pouvoir exécutif, législatif et judiciaire.

Mais auparavant, nous passons par la Piazza di Spagna, située en plein cœur historique de la ville, à proximité de la fontaine de Trevi. C'est l'une des places les plus connues de Rome, qui offre une très belle perspective... en l'occurrence sur les parapluies des touristes car il ne cesse de pleuvoir!


La file d'attente sur la place Saint-Pierre est impressionnante. Mais avec un peu de patience, on finit par entrer dans la basilique. L'accès à la basilique Saint Pierre est gratuit, celui de la coupole payant. Nous croisons les Gardes Suisses, encore vêtus de leur costume dessiné au 16ème siècle par Michel-Ange selon la légende. Ils veillent sur le Pape depuis cette époque.

L'intérieur de la basilique Saint Pierre est monumental. L'édifice est sombre, chargé. La décoration est d'une très grande richesse, de style baroque. Le sol et les murs sont couverts de marbres polychromes. Quatre piliers monumentaux, situés de chaque côté séparent les trois nefs. L'accès à la coupole, payant, se fait depuis le côté droit de la basilique. La première partie peut se faire en ascenseur ou à pied. Nous choisissons cette solution, ça grimpe sec et il faut quand même être en bonne forme physique car l'effort est conséquent, d'autant plus qu'une fois engagé, on ne peut plus faire demi-tour. Pour la deuxième partie, il faut emprunter un escalier en colimaçon très étroit, qui pourrait angoisser les claustrophobes. La montée comporte 551 marches, 320 si on emprunte l'ascenseur jusqu'à la terrasse.

Une fois au dôme, nous sommes récompensés de nos efforts : nous admirons la Place Saint-Pierre, et malgré le temps pourri, nous avons une vue sur les jardins du Vatican et sur Rome. Nous approchons des statues du christ et des apôtres sur le toit de la Basilique. La vue est imparable.

Le lendemain la météo est plus clémente. Nous nous rendons au Forum Romain situé dans le site archéologique le plus important de Rome, entre les collines du Capitole et du Mont Palatin.

Précédent : Le lac majeur - Suivant : Lecce & le Salento