La scala dei Turchi & la vallée des temples d'Agrigento

La scala dei Turchi & la vallée des Temples d'Agrigento

Deux visites incontournables en Sicile.

29 juillet 2017. Nous prenons la direction de la Scala dei Turchi, une merveille naturelle hallucinante : une falaise d'un blanc éclatant, qui offre des rondeurs et des cavités creusées naturellement dans le calcaire et l'argile, facilement accessible grâce à des « marches » sur lesquelles on peut se poser pour admirer un panorama absolument sublime où le blanc et le bleu du ciel et de la mer offrent une vision féérique. La plage est coupée en deux par cette splendeur inattendue. 

Pour y arriver, suivre les indications pour Realmonte. La Scala dei Turchi est ensuite indiquée. Il existe des petites aires de stationnement le long de la route où vous pouvez garer votre voiture, mais attention, pas n'importe où car la police veille et verbalise sans état d'ame. Il existe également des parkings payants, avec coin restauration et toilettes gratuites. 

Le seul moyen d'atteindre la Scala dei Turchi est de descendre à la plage. Les nombreux escaliers permettent d'admirer l'extraordinaire panorama. Du Lido dei Turchi Baia à la Scala, il y a quelques centaines de mètres.  

Malgré la renommée de l'endroit et les nombreux visiteurs, il reste de l'espace pour se promener sur la falaise. Néanmoins, la sécurité veille et fait redescendre les imprudents.

Nous terminons l'aprés-midi au site archéologique de la vallée des temples à Agrigento. Inscrit au patrimoine de l'UNESCO, le site comprend plusieurs temples doriques et les vestiges des murs de l'antique cité grecque d'Akragas. Depuis l'entrée principale, on accède à deux secteurs : l'ouest avec les ruines de l'immense temple de Zeus Olympien et les restes d'autres temples, et l'est avec le temple d'Hercule, le temple de la Concorde (encore presque intact) et le temple d'Héra.

L'origine de la vallée remonte au VIème siècle avant JC, lorsque les colons Grecs, qui s'étaient d'abord installés à Gela (un peu plus au Sud d'Agrigente), décidèrent de remonter un peu pour contrer les velléités d'expansion de Sélinonte et pour profiter des terres plus fertiles de la vallée. La ville grecque d'Akragas (ancien nom d'Agrigente) connut alors une période de prospérité économique au cours de laquelle les temples furent érigés. Mais les Carthaginois, aidés par Syracuse, attaquèrent la ville et l'assiègèrent pendant huit mois. Akragas perdit la bataille, mais après une période de calme, elle dut se résoudre à s'engager aux côtés de ses anciens ennemis pour lutter contre les Romains. Après la défaite d'Akragas en 210 avant JC, la vallée des temples fut alors peu à peu abandonnée.

Cliquer pour agrandir

La visite est assez longue, pour ceux qui craignent le soleil et la chaleur, éviter les chauds après-midi estivaux siciliens, sinon pour ceux qui aiment (moi!), c'est parfait. Chapeaux et crème solaire à prévoir, il n'y a pas d'ombre!

Page précedente : Réserve naturelle des marais salants de Trapani et Paceco  -   Page suivante : Agrigento