Le Salento

Lecce & le Salento

Juillet 2012. Le Salento, c'est la région de l'Italie qui se situe dans le talon de la botte. C'est une belle région, aux villages typiques, longée par une côte rocheuse où l'on trouve des criques magnifiques. L'intérieur des terres est constitué essentiellement de plantations d'oliviers. 

Le sud de l'Italie m'a toujours attirée. J'avais des envies de Calabre, mais une rencontre fortuite nous a aiguillés sur la beauté des Pouilles. Nous n'avons pas été déçus.

Jour 1 : Nous quittons la région de Milan (où nous avons eu le plaisir de rencontrer Monica et sa famille) vers 9H00, roulons toute la journée en nous relayant, et nous arrivons à Lecce vers 20H00. Nous avons droit au Sirocco, ce vent très chaud et très sec qui souffle sur l'Afrique du Nord et le sud de la mer Méditerranée, et à une température approchant les quarante degrés. Les vacances s'annoncent bien!

L'appartement que nous avons loué se situe dans le centre historique de Lecce. L'endroit est calme, avec un patio et un jardin privé. Le propriétaire est très sympa. C'est vraiment une adresse à partager.

Lien vers le site : https://www.cortedeigiugni.it

La circulation automobile est interdite dans le centre historique, sauf pour charger ou décharger. Nous avons trouvé un parking tranquille à une dizaine de minutes à proximité de la Porta Napoli.

Malgré les heures de route, nous allons faire un tour dans Lecce, où la foule se presse dans une ambiance joyeuse.

Jour 2 : Le lendemain, direction la plage. Nous nous rendons à Pescoluse, une belle grande plage de sable blanc avec une eau limpide. La marina di Pescoluse est annoncée comme les "Maldives del Salento". La plage est magnifique, évidemment bondée, le parking payant est immense.

Dorer au soleil pendant des heures n'est pas ce qu'on préfère en règle générale, mais nous profitons de cette journée de repos pour nous remettre des kilomètres avalés la veille. A un moment, il me semble que le ciel, d'un bleu azur, s'assombrit un peu. Et puis ce qui semblait être une impression se révèle exact, le soleil est légèrement voilé. Un appel de la sécurité, auquel nous ne comprenons rien, fait réagir la foule de baigneurs. Certains plient bagages et commencent à s'activer. Perplexes, nous allons voir sur la dune ce qu'il se passe. Le maquis de l'autre côté de la route est en train de brûler et le feu se rapproche très rapidement. Nous décidons de quitter les lieux avant la bousculade qui ne manquera pas de se produire quand tout le monde aura réalisé le danger.

L'incendie est impressionnant. Nous sortons sans encombre du parking, tout le monde commence à fuir. Nous apprendrons plus tard par le journal local du soir que 8 voitures ont brûlé.

Les flammes dans le parking ont détruit 8 voitures. Peur parmi les baigneurs.
Les flammes dans le parking ont détruit 8 voitures. Peur parmi les baigneurs.

Nous descendons à Capo Santa Maria de Leuca, à la pointe de la péninsule. La côte est vraiment superbe.

Jour 3 : Visite d'Otranto, le joyaux des Pouilles. Cette petite ville au bord d'une mer limpide abrite des merveilles (cathédrale, église bysantine, château). 

Voir page spéciale ici Otranto

Jour 4 : Alberobello et Locorotondo. Alberobello possède la particularité d'avoir des maisons faites de pierres sèches et au toit en forme de cône couvert de lauses calcaires plates. Locorotondo est connue pour son centre historique circulaire, qui lui a donné son nom (signifiant littéralement « lieu rond »). 

Voir page spéciale ici Alberobello & Locorotondo

Jour 5 et 6 : découverte de la côte entre San Cataldo et Castro. La côte ouest est essentiellement rocheuse et longe une mer turquoise, avec de nombreuses criques. La route du bord de mer est à couper le souffle. Nous faisons des haltes régulières, à San Foca, Roca Vecchia, Torre dell'Orso, Porto Badisco, Santa Cesarea (réputée pour ses termes). Le Salento est un endroit magnifique.

Jour 7 : Nous partons visiter les grottes de Zinzulusa, du côté de Roca Vecchia. Les grottes se visitent en bateau depuis Castro. La grotte Azurra est une merveille. Son nom vient des reflets qui donnent à la mer une couleur d'un bleu lumineux. Nous faisons une halte à Castrignano del capo.

Jour 8 : visite de Gallipoli. La ville est constituée de deux parties distinctes : le Borgo et la vieille ville située sur une île calcaire, reliée à la terre ferme par un pont. Gallipoli possède une forteresse du XIIIe d'origine angevine. Nous sommes restés dans le centre historique, et nous nous sommes baladés dans les  ruelles typiques et au bord de la mer, avant de terminer la journée sur une plage de la province du Tarento.

Jour 9 : Nous visitons enfin Lecce de fond en comble. Lecce est réputée pour son patrimoine artistique particulièrement bien conservé, et est assurément une des capitales de l'architecture baroque. On parle même d'un barocco leccese, un « baroque de Lecce ». La ville est parfois appelée « Florence baroque », ou « Florence du Sud ».

Nous terminons la journée par une visite à Ostuni, magnifique ville blanche, entourée de champs d'oliviers. Le retour à Lecce par la côte est splendide.

Voir page spéciale ici : Ostuni

Nous consacrons la dernière journée avant la remontée sur Milan à nous balader sur la côte. La région des Pouilles est vraiment très belle. Toutes les régions italiennes ont un cachet particulier, fait d'histoire, de culture, d'architecture, de villages magnifiques, et d'un décor côtier splendide. Celle-ci n'échappe pas à la règle.

Précédent : Rome et la Cité du Vatican - Suivant : Otranto