Réserve naturelle du Zingaro

La réserve naturelle du Zingaro

La réserve naturelle du Zingaro est située sur les communes de Castellammare del Golfo et de San Vito Lo Capo, dans la province de Trapani. Sa superficie est de 1 700 ha, elle s'étend sur 7 km de côte.

27 juillet 2017. Cette fois, direction la réserve naturelle du Zingaro (Riserva naturale dello Zingaro), cogérée par le WWF Italie. Elle a été créée en 1981 pour protéger la côte de travaux débutés en 1976. C'est la première réserve naturelle de Sicile. Elle compte 39 espèces d'oiseaux nicheurs, dont l'Aigle de Bonelli et le Faucon pèlerin et abrite 650 espèces végétales, dont certaines endémiques et rares.

Paysages naturels splendides, criques sauvages, c'est un nouveau paradis. Nous prenons le chemin du bord de mer, tout en hauteur, avec le naïf espoir de pouvoir descendre nous baigner dans une de ces criques paradisiaques, mais il nous faut vite admettre que ce sera impossible : à 11 heures du matin, les minuscules criques sont bondées, et nous n'avons pas spécialement envie de nous installer sur les serviettes des autres baigneurs.

Cliquer pour agrandir

Le chemin longe la côte accidentée, et la vue en contrebas est spectaculaire. La falaise tombe de façon abrupte dans une eau bleu azur, la mer a sculpté de nombreuses criques minuscules aux eaux turquoises et transparentes.

Lo Zingaro a été très longtemps habité par de petites communautés d'agriculteurs qui cultivaient le blé et gardaient du bétail. La côte a également abrité des contrebandiers qui se sont réfugiés dans les criques et ont utilisé les nombreuses grottes pour stocker leurs marchandises. 

Cliquer pour agrandir

Nous ne faisons pas le chemin en entier, car il faut compter 5 heures de marche pour un aller-retour, sans grand espoir de pouvoir descendre se rafraîchir sur une des plages minuscules. 

Nous décidons plutôt d'aller trouver une plage en remontant du côté de San Capo lo Vito. Angela nous a parlé de la Spiaggia Santa Margherita le matin même, nous la trouvons un peu par hasard. Le parking est gratuit, et pratiquement désert. La plage se trouve à 500m à pied un peu plus bas. Il n'y a pas beaucoup de monde, et pour cause : la plage est très roccailleuse, il faut vraiment s'approcher pour découvrir de petites criques de sable entre deux rochers. Néanmoins, le décor est somptueux, et nous finissons par trouver un endroit sympa.  

L'image de la Sicile africaine prend tout son sens ici : le paysage est grillé par le soleil avec une végétation qui rappelle la savane.

Nous rentrons finir la journée dans le centro storico de Trapani, où nous fêtons mon anniversaire avec un frizzante du tonnerre. 

Page précédente : Trapani & Erice -  Page suivante : Îles Egades : Levanzo & Favignana