Piergiorgio Di Cara, "Île noire"

08/09/2018

L'auteur est né à Palerme, il est également policier antimafia. Son personnage, Salvo, est un policier de la brigade antimafia de Palerme... L'intrigue n'est pas folichonne, et je n'ai pas du tout aimé le style d'écriture. La parti pris du traducteur de rendre en français le style du parler sicilien est un ratage complet. Et pourtant, je me suis attachée au personnage principal. Tout ce qui parle de la Sicile m'intéresse, et c'est plaisant de voir mentionnés les noms que l'on connait et les endroits où l'on a été. Je ne suis pas sûre pour autant d'avoir envie de lire un autre ouvrage de cet auteur. L'intrigue : "A Lipanusa, île de lave noire dont le nom imaginaire évoque de fameuses îles siciliennes, débarque Salvo, un policier de la Brigade anticriminelle de Palerme, sentimental et brutal, poète et voyou. Blessé, jusqu'à l'âme, par des tueurs de la mafia, il vient se reposer chez Mario, un ami d'enfance médecin. Peu après son arrivée, Toni, un marginal odieux et violent que Salvo n'a pas hésité à tabasser, est assassiné. Salvo ne peut s'empêcher d'intervenir dans l'enquête qui concluait à un accident. Tandis que la tempête isole l'île, il rencontre la belle Iasmina et ne tarde pas à se demander s'il veut vraiment connaître la vérité. D'autant que son ami a un comportement étrange." Paru en France en 2003.