La versione di Vasco

12/04/2018

Août 2017, Aéroport de Palerme. Il faut rentrer et je n'ai pas envie. Je traîne dans la boutique, qu'est-ce que je peux bien ME ramener comme souvenir?! Je tombe sur le livre de Vasco Rossi, un chanteur que j'adore, et qui n'est pas connu pour avoir sa langue dans sa poche. Mes progrès en italien ne sont pas super fulgurants parce que je ne travaille pas assez, mais je me suis aperçu que je peux lire sans trop rater de choses. Alors j'achète "La versione di Vasco" (Chiaralettere) qui recueille les pensées, les questions, les réflexions de la rockstar italienne. 

"Chacun rappelle les choses à sa manière, chacun se la raconte un peu. Les biographies sont toutes fausses. J'ai été sincère. Avec ce livre de déclarations peut-être que ma version sera mieux comprise. La version de Vasco". 

Vasco n'est pas toujours tendre avec son pays : "De l'Italie je ne supporte pas le manque de professionnalisme, le mythe de l'improvisation et le peu de sérieux pour faire les choses. Je ne supporte pas les castes des intouchables : les hommes politiques, les journalistes, les magistrats et les publics dépendants avec leurs privilèges. L'Italie est un pays où les règles ne sont jamais certaines et il y en a trop. Si tu veux les respecter, il est presque impossible de le faire". 

Je n'ai pas vu passer l'heure et demi de vol entre Palerme et Lyon!