Elena Ferrante, "L'amie prodigieuse"

08/05/2018

Résumé :
Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C'était la vie, un point c'est tout : et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile. Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l'école pour travailler dans l'échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s'éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition. Formidable voyage dans l'Italie du boom économique, L'amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu'Elena Ferrante traque avec passion et tendresse. 

Elena Greco, dite Lenuccia, est née à Naples en 1944. Aînée d'une famille modeste, c'est une enfant appliquée, aimable et discrète. Depuis toujours ou presque, sa vie est liée à celle de Lina Cerullo - qu'elle surnomme affectueusement Lila -, la fille du cordonnier du quartier. Lila, c'est elle, « l'amie prodigieuse ». Effrontée, impérieuse, cruelle souvent, elle n'hésite pas à tenir tête à l'autorité, quel qu'en soit le prix.

Dans le Naples des années 1950, nos deux héroïnes partagent la même avidité de connaissances, curiosité nourrie par l'école ou cultivée en secret. Sur leurs existences, pèse pourtant tout le poids des traditions du quartier. Elena et Lila parviendront-elles à s'échapper de cet univers borné pour choisir leurs vies ? Tour à tour étroite ou distendue, nourrie de rivalité autant que de tendresse, leur amitié nous entraînera dans les méandres du XXe siècle.

France Inter, "ça peut pas faire de mal" - 4.02.2017

Ce bouquin est le premier d'une saga de quatre. Je l'ai dévoré en 2 jours. Cette plongée dans l'Italie des années 50, à Naples, est passionnante. L'écriture est plaisante, rapide, l'auteur décrit la réalité d'un quartier pauvre en dressant des portraits touchants - ou horribles - de ses habitants, on se prend d'affection pour certains d'entre eux et on suit les deux héroïnes dans leurs peines, leurs joies, leurs peurs. Leur avenir se dessine sous nos yeux, et on ne peut s'arrêter de lire. Je n'ai pas le Tome deux sous la main... je suis désespérée!!