Iles Egades : Levanzo & Favignana

Îles Egades : Levanzo & Favignana

L'archipel des îles Égades (ouest de la Sicile) est composé de trois îles principales, Levanzo, Marettimo et Favignana, et de deux îles beaucoup plus petites, Formica et Maraone. Elles sont toutes rattachées à la commune de Favignana, appartenant à la province de Trapani.

26 juillet 2017. Nous partons pour les îles Egades : Levanzo et Favignana. La troisième île de cette zone marine protégée est Marettimo. La traversée Trapani - Levanzo dure environ 50 minutes, avec une halte à Favignana, par les aliscafi (bateaux rapides). La mer est un peu agitée, le temps orageux, le soleil disparait parfois derrière les nuages, mais la température reste estivale. 

Nous débarquons dans le petit port de Levanzo, à proximité des barques de pêcheurs. Le petit bourg compte 270 habitants, les maisons blanches aux volets bleus font face à une mer limpide. Ici, pas de voitures, pas de hordes de touristes, mais un unique d'hôtel qui fait aussi restaurant, un bar, et une petite épicerie. Nous nous promenons dans le village et sur le port, puis nous empruntons le chemin côtier qui mène à la calla Minolla, jusqu'où nous n'irons pas par manque de temps car nous avons prévu de reprendre le bateau en début d'après-midi pour rejoindre Favignana. Nous pique-niquons en bord de mer.

Levanzo, c'est le coup de coeur immédiat. Il faudra absolument y revenir.

Cliquer pour agrandir

Favignana est la principale île de l'archipel. Elle se trouve à environ 7 kilomètres de la côte occidentale de la Sicile, entre Trapani et Marsala. L'ambiance est bien différente de Levanzo . Le port, où mouillent des yachts et des bateaux de pêche, grouille de monde, les piazzettas sont prises d'assaut, et on trouve des locations de vélos à tous les coins de rue. 

Témoin de la présence des normands, le fort Santa Caterina situé au sommet de la montagne. Malheureusement, il est à l'abandon et menace de s'écrouler.

Avant tout, une visite dans une gelateria s'impose. Puis nous allons louer deux vélos, dont un électrique pour moi (une grande découverte) pour faire le tour de l'ïle. Nous faisons plusieurs haltes dans des décors paradisiaques avec une Méditerrannée bleue turquoise. Des carrières abandonnées servent de "plages", la mer vient sans cesse creuser des excavations dans les falaises. La balade en vélo est un vrai plaisir. 

Cliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Nous finissons par trouver un bout de plage pas trop envahi, plutôt rocailleux. L'eau est transparente, le vent forme des vagues parfois impressionantes qui vont s'écraser contre les rochers.   

Cliquer pour agrandir

Nous rentrons à Trapani par le tout dernier bateau de 21H00.