Francesco Gabbani

Francesco Gabbani

Auteur compositeur et multi-instrumentiste

Francesco Gabbani est né le 9 septembre 1982 à Carrare. Petit, il apprend à jouer de la batterie, puis de la guitare. A 18 ans, il signe son premier contrat discographique avec le groupe Trikobalto. En 2010, il quitte la formation pour travailler sur ses projets en solo. En 2011, il sort le single "Estate", puis "Maledetto amore", extrait de la BO du film "L'amore fa male" de Mirca Viola.

En 2013, il sort son premier album : "Greitist iz" d'où sont extraits les titres "I dischi non si suonano" et "Clandestino"

En 2015, sa maison de disques (BMG Rights Management Italy) le présente aux sélections du Festival de San Remo avec le titre "Amen". Il est sélectionné et en 2016, il remporte le Premio della Critica Mia Martin (Prix de la critique Mia Martin) dans la catégorie "Nouveautés" et le Premio Sergio Bardotti (le prix sergio Bardotti) qui récompense le meilleur texte pour "Amen". Derrière une mélodie accrocheuse, Francesco Gabbani manie le sarcasme pour faire réfléchir sur le mode de vie contemporain.

"Gesù si è fatto agnostico, i killer si convertono, qualcuno è già in odor di santità, la folla è in coda negli store dell'inutilità, l'offerta è già finita, amici andate in pace" = "Jésus s'est fait agnostique, les tueurs à gages se convertissent, quelqu'un est déjà en odeur de sainteté, la foule fait la queue dans les magasins de l'inutilité, l'offre est déjà finie, amis allez en paix".

En 2016, il sort son nouveau CD, "Eternamente Ora", qui signe un nouveau virage dans sa carrière.  "Eternamente Ora" devient en effet l'album le plus vendu en Italie quatre semaines après sa sortie. Pendant ce temps, le titre "Amen" devient un énorme succès à la radio et continue de se vendre.

Le single du même nom sort accompagné d'une belle vidéo, pleine de tendresse et de nostalgie.

En décembre de la même année, Francesco Gabbani sort le titre "Foglie al gelo", qu'il a écrit pour le film "Poveri ma ricchi" de Fausto Brizzi.

En 2017, Francesco participe à nouveau au Festival de San Remo, mais cette fois dans la catégorie principale, avec "Occidentali's karma". Il gagne le prix prestigieux et accepte de représenter l'Italie au concours Eurovision de la chanson. Il a longtemps fait figure de favori, mais il termine finalement sixième du concours. Il ne gagne pas, mais cette exposition lui permet une reconnaissance au-delà de son pays d'origine. C'est d'ailleurs à cette occasion que j'ai entendu parler de lui, notamment grâce à son clip et au thème principal de la chanson qui traite de la superficialité du mode de vie des occidentaux, basé principalement sur le matérialisme et l'apparence (notamment avec internet).

 En 2017, Francesco Gabbani sort son troisème album, "Magellano" qui se classe très rapidement tout en haut des charts italiens.

Comme pour les autres albums, celui-ci contient plusieurs hits, dont "Tra le granite E le granate" que nous avons entendu pendant toutes nos vacances en Sicile sur les radios italiennes. Une vraie chanson d'été.

Maintenant il ne reste plus qu'à attendre le prochain album...!