Alberobello & Locorotondo

Alberobello & Locorotondo

Le Salento, dans les Pouilles

Alberobello

Située dans la Vallée d'Itria, entre les provinces de Brindisi, Bari et Tarento, Alberobello est un lieu étonnant en raison de ses constructions pyramidales en pierre sèche, sans mortier, qui sont parfois encore utilisées comme habitations. Les trulli se situent dans le centre historique de la ville. 

Selon le site https://www.italia.it, "La méthode de construction à sec, sans mortier, aurait été imposée aux paysans pendant le XV siècle par les Comtes de Conversano, afin d'éviter un édit énoncé par le Règne de Naples qui imposait des tributs à chaque nouvelle implantation urbaine. Les bâtiments ainsi construits, étaient alors identifiés comme constructions précaires, faciles à démolir, et n'étaient donc pas assujettis à cette taxe. Dans les faits, les trulli ne sont absolument pas des structures précaires: leur structure interne compacte sans aucun élément de soutien ou de liaison, vante une capacité statique admirable. La base des trulli est approximativement circulaire: la lourde maçonnerie en chaux, se développe à partir de la roche naturelle sous-jacente. Généralement les trulli sont considérés comme des unités modulaires: les espaces intérieurs sont distribués autour de l'espace central. L'épaisseur des murs et la quasi-totale absence de fenêtres assurent un équilibre thermique optimal: de la chaleur en hiver et du frais en été. Le toit se compose d'une pseudo-coupole composée de couches calcaires horizontales positionnées selon des séries concentriques qui deviennent de plus en plus petites: les «chianche» (positionnées vers l'intérieur) et les plus fines «chiancarelle» (positionnées vers l'extérieur). Très importante la clef de voûte, souvent décorée avec des symboles ornementaux à caractère ésotérique, spirituel ou propitiatoire. Particulièrement ingénieuse, la présence d'une corniche penchant du toit qui servait à la canalisation des eaux pluviales dans des citernes conçues pour cette fonction. 

Les trulli sont un exemple unique de construction ancienne, survécu au temps et utilisée encore de nos jours. Visiter Alberobello, c'est comme faire un voyage dans un village hors du temps." 

Alberobello est inscrite au Patrimoine mondial de l'UNESCO.


Locorotondo

Après avoir été surpris et enchantés par Alberobello, nous partons visiter Locorotondo, une autre petite ville étonnante, d'un genre différent, située à 8 kilomètres. Locorotondo est l'une des plus jolies villes des Pouilles. Son centre historique est facile d'accès et la balade à pied est un vrai plaisir. Les murs des maisons sont blanchis à la chaux et rappellent Ostuni, l'autre "ville blanche". Le panorama sur la vallée d'Itria est magnifique.

On trouve ici de nombreuses cummerse, étroites maisons de ville rectangulaires avec des toitures pointues à deux pans.  La forme de la ville est « arrondie », à la fois de façon horizontale (grâce à son plan de rue circulaire) et verticale (elle épouse les contours tout en courbes de la colline sur laquelle elle est érigée). Nous arpentons au hasard les dédales de rues qui offrent toutes la même sensation de beauté et de tranquillité. L'Église de Saint-Georges du début du XIXième siècle et l'église romane de la Madonna della Greca méritent d'être vues, mais la magie de Locorotondo ne réside pas vraiment dans ses monuments mais plutôt son charme indéfinissable.

Précédent : Otranto - Suivant : Ostuni